Les 10 signes que votre peur de l’échec vous retient


Développement

Business

Tout le monde déteste l'échec, mais pour certaines personnes, l'échec présente une menace psychologique si importante que leur motivation à éviter cet échec dépasse leur motivation à réussir. Cette peur de l'échec les amène à saboter inconsciemment leurs chances de succès, de diverses manières.

Les gens ne savent pas que cet “échec” vient en premier lieu à cause de leurs manières de voir les choses. Alors, comment peut-on savoir si c’est notre peur qui nous empêche de franchir la porte de la réussite ? Dans cet article, on vous présente une dizaine de signes qui démontre que votre peur est un frein.



1 Vous vous contentez de moins que vos rêves

Vous adorez votre travail monotone et étouffant votre créativité. Vous êtes ravi de votre partenaire sans engagement qui n’est pas vraiment gentil avec vous. Non, ce n’est pas que vous ayez peur du changement – vous êtes juste rassuré à l’idée de vivre chaque jour exactement de la même manière encore et encore.

 

Bien que se contenter de votre situation actuelle puisse être une bonne stratégie, la complaisance ne l’est pas. La vérité est que vous avez vraiment le pouvoir d’améliorer votre situation et de changer votre vie. Mais pour ce faire, vous devrez admettre que vous voulez (et méritez!) davantage. Vous devrez prendre un risque. Oui, vous aurez de plus grandes chances d’échec de cette façon – mais vous aurez aussi beaucoup, BEAUCOUP plus de chances de vivre la vie dont vous rêvé.

 

Si cela vous ressemble, prenez du temps pour faire le point sur votre vie. Tenez compte de votre travail, de vos relations et de votre situation actuelle. De quoi êtes-vous satisfait ? Que souhaitez-vous changer ? Ensuite, commencez à réfléchir à quelques changements que vous pourriez apporter afin de rendre votre vie plus semblable à ce que vous souhaiteriez. Concentrez-vous sur le positif qui pourrait découler du fait de faire face à vos peurs, de faire un changement et de faire un pas vers une vie qui vous comble.

 

2 Vous cherchez un niveau de perfection impossible à atteindre

Lorsque vous avez peur (de la critique, de l’échec et du rejet), vous faites n’importe quoi pour essayer de devenir « parfait » aux yeux du monde. Bien sûr, le masque de la perfection vous sépare également de ce que vous voulez le plus : une vraie assurance, de l’amour et l’acceptation de votre vrai « moi ».

 

3 Vous hésitez à essayer de nouvelles choses

Lorsqu’un de vos amis vous demande d’essayer un restaurant, de vous préparer à un rendez-vous à l’aveugle, d’essayer un nouveau sport ou quelque chose d’autre que vous n’avez jamais fait auparavant, votre réponse est généralement un rapide « Non ». Vous préférez vous en tenir aux choses que vous connaissez déjà.

 

Vous choisissez vos batailles avec soin, en acceptant seulement de relever certains défis dans lesquels vous êtes vraiment sûr de réussir. Cela peut sembler totalement trivial en ce qui concerne les événements sociaux, mais en affaires, cela peut avoir de graves conséquences. Choisir d’éviter toute possibilité d’échec en refusant de nouvelles expériences peut vous amener à éviter de prendre des risques, de développer de nouvelles compétences et de créer quelque chose d’excitant. Tout cela parce que vous avez peur de l’échec.

 

Si cela vous ressemble, mettez-vous l’objectif de dire « OUI » la prochaine fois que quelqu’un vous invite à essayer quelque chose de nouveau. Embrassez ces scénarios comme une opportunité de sortir de votre zone de confort.

 

4 Vous insistez sur le fait que vous n’avez peur de rien

Les araignées ? Une solitude paralysante ? L’échec ? Même pas peur !

Désolé, mais j’appelle cela du bluff. Tout le monde a peur de quelque chose – et les entrepreneurs ont de quoi avoir peur. La peur est une émotion humaine et naturelle. Peu importe à quel point vous êtes charismatique ou compétent, je vous garantis que vous avez eu peur à un moment. Et je suis prêt à parier que cela a également influencé de nombreuses décisions que vous avez prises par la suite. Nier votre peur ne la fait pas disparaître – en fait, permettre à votre peur de se cacher dans l’ombre ne lui donne que plus de pouvoir sur votre vie.

 

Si cela vous ressemble, il est temps d’être vraiment honnête et vulnérable avec vous-même. Prenez le temps de réfléchir sur ce qui vous fait peur. Écrivez vos peurs et reconnaissez ce qui vous effraie réellement. Ensuite, vous pourrez commencer à aborder et surmonter vos peurs plutôt que de vivre dans un état de déni.

 

5 Vous détruisez votre santé avec des habitudes excessives

La peur provoque une douleur intérieure, que nous essayons désespérément d’engourdir avec des substances et des habitudes. Mais c’est un pansement temporaire sur la douleur qui finit par détériorer notre estime de soi sur le long terme. Lorsque vous n’avez pas peur d’être juste avec vous-même, d’affronter vos démons intérieurs et de guérir votre cœur, vous n’aurez plus besoin de distractions. Vous aurez le courage de faire le travail de transformation qui vous mènera à la liberté.

 

6 Vous tergiversez (beaucoup)

Lorsque vous avez peur de vous projeter dans l’arène à cause de la peur de l’échec, du succès, de l’incertitude, du jugement, de la critique ou du rejet, vous aurez tendance à rester à l’écart là où vous vous sentez le plus en sécurité. Lorsque vous faites face à la peur, la motivation remplace la procrastination. Vous n’allez pas “y aller” en vous basant sur un besoin basé sur la peur. Au lieu de cela, tournez-vous vers une inclination naturelle, la confiance et le bien-être qui génèrent des actions inspirées.

 

7 Vous vous effondrez quand les choses commencent à aller mal

Chaque fois que vous échouez, même de manière insignifiante, vous le ressentez comme un échec. Votre discours intérieur devient particulièrement négatif lorsque les choses ne se déroulent pas comme prévues. Vous vous épanouissez lorsque tout va bien – mais vous avez tendance à considérer les défis à venir comme des épreuves, pas comme des opportunités.

 

Si cela vous ressemble, votre état d’esprit est la principale chose à changer. Travaillez à accepter l’échec comme une opportunité de croissance. Entourez-vous d’influences positives et travaillez à garder votre discours intérieur positif, peu importe votre situation.

 

8 Vous jugez les autres en fonction de leur succès ou de leur échec

Lorsque vous voyez quelqu’un qui a beaucoup de succès, vous supposez que c’est parce que c’est une personne vraiment incroyable. Lorsque vous voyez quelqu’un qui a échoué, vous supposez qu’il a dû faire quelque chose de mal, ou peut-être qu’il n’est tout simplement pas fait pour ce genre de chose. (Alors que cela pourrait être une simple étape sur leur long chemin vers le succès.)

 

Faites attention à la façon dont vous voyez l’échec et le succès lorsque cela ne vous concerne pas personnellement. C’est un excellent aperçu de vos convictions sur le sujet.

 

Si cela vous ressemble, essayez de vous concentrer sur vos qualités et vos efforts internes plutôt que sur le succès externe lorsque vous évaluez où vous en êtes. Faites également de votre mieux pour ne pas vous comparer aux autres. C’est formidable d’apprendre des succès et des échecs des autres, mais il est improductif de se mesurer à eux. Chacun est à un endroit à un certain moment, son milieu peut être votre point de départ.

 

9 Vous avez du mal à prendre des décisions

Lorsque vous avez peur, vous évitez de prendre les décisions que vous savez devoir prendre. Votre intuition vous dit qu’il est temps de quitter cette relation toxique. Ou quitter ce travail qui vous détruit. Ou fixer des limites avec votre mère. Mais vous êtes terrifié par l’incertitude. Ce que vous découvrirez de l’autre côté de la peur, cependant, c’est que l’incertitude est la porte d’entrée vers la possibilité. Lorsque vous ne savez pas ce que l’avenir vous réserve, tout peut arriver.

 

10 Vous vous donnez des excuses

Il existe environ un million de raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas, ne devriez pas ou ne voulez pas démarrer une entreprise pour le moment. Vous n’avez pas assez d’argent, vous êtes super occupé, il y a une pandémie en cours, il fait trop chaud dehors, vous êtes fatigué, votre médium vous a dit que ce n’était pas le moment, vous êtes à peu près sûr que votre idée géniale est finalement vraiment nul.

 

La peur trouve souvent des excuses. Bien sûr, toutes ces excuses peuvent être fondées sur des vérités – mais si vous voulez vraiment démarrer une entreprise, aucune excuse ne devrait jamais être assez puissante pour vous retenir. C’est un signe infaillible que votre peur est la vraie chose qui vous retient.

 

Si cela vous ressemble, abordez vos excuses de front. Prenez un moment pour noter toutes les raisons pour lesquelles vous pensez ne pas pouvoir démarrer une entreprise maintenant. Ensuite, prenez-les une à la fois et réfléchissez à la façon dont vous pourriez les surmonter si vous deviez commencer aujourd’hui.



Découvrez nos 3 derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Translate »
shares